Read, Discover, Learn.

Interprète : le trait d’union entre les individus

Qu’est-ce que l’interprétation ?

Par Frédéric Garcia - Business Developer Linguistique

Interprète : le trait d’union entre les individus

L’interprète est l’intermédiaire entre deux langues, deux cultures. C’est un facilitateur qui permet à des personnes ne parlant pas la même langue de communiquer.

Pour lever toute ambiguïté, l’interprétation (ou interprétariat) est le versant oral de la traduction, qui quant à elle consiste à transposer à l’écrit un texte d’une langue à une autre.

L’interprète professionnel est une personne expérimentée et diplômée qui intervient afin de transmettre les idées d’une langue à l’autre de manière précise et efficace.

Ce rôle de pivot est un poste clé, notamment à l’occasion de grands rassemblements internationaux comme récemment le sommet du G7 à Biarritz en France, où plusieurs langues et nationalités se sont donc retrouvées au même endroit et au même moment.

Quels sont les différents types d’interprétation ?

L’interprétation consiste à restituer une communication orale dans une autre langue, cependant il en existe plusieurs déclinaisons : interprétation consécutive, interprétation simultanée, interprétation de liaison et interprétation chuchotée.

Tout cela va dépendre du type de manifestation à laquelle participent un ou plusieurs professionnels.

Pour un événement comme une conférence ou un congrès international, on privilégiera l’interprétation de conférence, qui se pratique selon deux modes : simultanée ou consécutif.

L’interprétation simultanée fait appel à au moins deux interprètes par couple de langues, isolés dans une cabine insonorisée et qui se relaient toutes les 20 ou 30 minutes, pour retransmettre au fur et à mesure dans la langue cible les propos de l’orateur.

L’interprétation consécutive fait intervenir un professionnel, généralement dans des réunions en petit comité, qui écoute l’intervention d’un participant tout en prenant des notes afin de restituer auprès de l’auditoire les propos tenus, en décalé et à intervalles réguliers.

L’interprétation de liaison se fera dans des rencontres plus informelles comme lors d’une visite de personnes étrangères au pays ou dans le cadre d’une formation par exemple. Dans ce cas-là, l’interprète peut également intervenir en tant que support lorsque des personnes savent communiquer entre elles mais nécessite ponctuellement l’appui d’un professionnel.

Quant à l’interprétation chuchotée ou chuchotage, c’est une déclinaison de l’interprétation simultanée. L’interprète traduit à voix basse à l’auditeur le discours de l’orateur. Cela se fait généralement lorsque certains participants ne maîtrisent pas la langue d’un événement sans que son déroulement en soit perturbé.

Un interprète, tout comme un traducteur, peut être assermenté auprès d’une Cour d’Appel. Pour cela, le professionnel doit en faire la demande auprès du Tribunal de Grande Instance. Une fois son inscription validée, l’expert prêtera serment et pourra notamment intervenir dans le cadre de missions judiciaires.

Quel est le statut d’un interprète ?

La profession d’interprète peut s’exercer en tant qu’indépendant, sous le statut de profession libérale ou d’autoentrepreneur par exemple, ou en tant que salarié d’une structure professionnelle. Les interprètes sont bien entendu tenus à un engagement de confidentialité et peuvent être habilités « Confidentiel Défense » ou « Secret Défense ».

Pour en apprendre plus, consultez nos offres de traduction pour les professionnels.